Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades avec Marie-Christine Grimard

Aime la vie et le partage d'émotions, et danse avec elles en mots et en images, pour que le chemin vers les étoiles soit toujours bleu.

Journée de la Violence faite aux femmes ...

Une journée de plus .. ou de moins ..

cela changera-t-il quelque chose dans la souffrance des victimes et des bourreaux.

Il y a une "journée" pour tout et souvent pour rien ..

Journée des femmes, journée des enfants, journée des grand-mères .. journée des Toilettes !!!! Eh oui aussi ...

J'entends déjà les âmes bien pensantes: "Comment peut-on dénigrer ce genre d'initiatives, qui font prendre conscience des problèmes ?"

Je ne dénigre rien, j'accepte, faisons des JOURNEES encore et encore, aussi longtemps que les mentalités de fond ne changeront pas, rien n'avancera.

Et toute cette souffrance quotidienne, et ORDINAIRE continuera .

Journée de la Violence faite aux femmes ...


« Votre sexe n’est là que pour la dépendance : Du côté de la barbe est la toute puissance. »
de Molière

Molière

Citation édifiante de notre Grand Molière, qui pourtant aimait les femmes, oh combien, bien ou mal .. elles ne sont plus là pour nous le dire.

Aussi longtemps que notre monde d'homme considère, les femmes comme un bien matériel, un objet de plaisir, une partie du patrimoine (et non du matrimoine ...), alors les choses ne changeront pas. Somme-nous ainsi depuis l'âge des cavernes ?

Je ne suis pas féministe, je n'aime pas les extrêmes qui se servent souvent de la violence pour imposer leurs vues, je préfère que les mentalités changent dans le quotidien, et que le respect devienne naturel. Une des solutions est d'élever ses enfants dans un esprit de tolérance et d'amour: les garçons dans le respect de leur soeur et de leur mère, les filles dans le respect de leurs frères et père, et dans l'Amour partagé. Une fois adulte, ces valeurs seront naturelles et seront transmises aux générations suivantes comme étant la norme.

Si j'étais "féministe", je serais aussi "homministe", une humanité ne peut se construire que dans l'unité de ses forces vives. Que serions-nous sans les hommes, et que seraient-ils sans nous ?

Journée de la Violence faite aux femmes ...

Je ne suis pas si naïve cependant, comme toujours on ne voit que la "vitrine" du problème, les barbaries spectaculaires, les lapidations, les excisions, les mariages forcés, les femmes qui tombent sous les coups de leur conjoint, les viols. Ce matin, j'entendais en partant la voix de la journaliste d'une chaîne d'information continu qui répétait: "En France, une femme est violée toutes les 7 minutes ..."

Tout ceci, est le reflet exact du côté sombre de notre humanité, ou devrais-je dire de notre deshumanité .

Changer les mentalités sera difficile, surtout lorsqu'elles sont ancrées dans les "traditions", et assises sur le fait qu'une femme a moins de force physique qu'un homme.

Et la raison du plus fort ....

Cependant, au quotidien, d'autres souffrances sont là, plus insidieuses, distillées jour après jour, et qui ne font pas de bruit. Je les rencontre, chaque semaine, ces regards éperdus, qui cherchent à cacher leur souffrance et leur honte. Ces femmes que j' examine pour tout autre chose, ont toutes le même regard, celui d'un animal craintif, blessé, et elles cachent leurs plaies.

Parfois, et c'est là le plus facile, les hématomes sont là, assortis d'excuses : " je suis tombée dans l'escalier ."

Parfois, le plus souvent, ce sont les plaintes psychosomatiques, qui tissent leur écheveau autour de la souffrance, comme pour tenter de la dissimuler. En tirant tout doucement sur le fil, le reste viendra, avec les larmes.

A mon niveau, celui du soignant, aider c'est laisser parler, en relançant doucement le flot lorsqu'il se tarit, par une question, et puis laisser venir les mots, les larmes, prendre cette main qui tremble pour lui donner la force de s'ouvrir de nouveau vers la confiance. C'est aussi faire comprendre qu'il faut arrêter le flux de la violence, en la fuyant, en utilisant les moyens légaux quand il y en a, ou simplement expliquer que ceci n'est pas de l'Amour, et qu'il faut avoir le courage d'y mettre un terme.

De nombreuses femmes, pensent ne pas être la victime de violence, puisqu'elles n'ont pas de stigmates physiques, mais elles vivent sous l'emprise d'un pervers, qui leur impose sa volonté, goutte par goutte, comme une araignée au fond de sa toile, qui tisse autour d'elles son filet de mort et finira par les dépecer morceau par morceau en gardant le coeur pour la fin, pour se délecter de leur souffrance comme d'un nectar. Un être qui souffle le chaud et le froid, pour que la victime n'ait pas envie de s'enfuir, et que de l'extérieur, personne ne se rende compte de rien. Dans ces histoires nocives, les débuts sont d'autant plus prometteurs que la suite sera terrifiante ...

Journée de la Violence faite aux femmes ...
L'imagination des bourreaux peut-être sans limite.
Les poisons les plus violents sont souvent dissimulés dans des flacons magnifiques.
Les prédateurs les plus dangereux sont parfois cachés sous des masques de soie, et distillent leur venin d'une voix émaillée de velours.
Journée de la Violence faite aux femmes ...

Tant qu'une partie de l'humanité se servira de l'autre pour assoir son pouvoir, en utilisant la violence, sous toute ses formes, c'est toute notre survie qui est compromise. Et défendre les victimes, au coup par coup, sans soigner le mal par la racine ne servira à rien d'autre que palier à l'urgence. Il faut le faire, mais c'est insuffisant.

Aider les victimes en les soustrayant à la violence ordinaire, et soigner les bourreaux pour arrêter le cercle vicieux de la torture morale ou physique, éduquer les générations suivantes à retrouver le respect de chaque genre, tout ceci est une partie du chemin à parcourir. Saurons-nous le faire ?

La route sera encore longue, jusqu'à ce que les hommes et les femmes vivent dans la paix et l'harmonie. Nombreux sont les hommes de bonne volonté, et ce travail ne sera fait qu'avec leur aide.

Hommes et Femmes sont faits pour s'aimer et construire ensemble un monde d'harmonie, malgré les obstacles, et avancer sur le chemin de la lumière. Je suis convaincue que ce monde recèle des trésors d'humanité, et que si ont les laisse briller, on arrivera à l'embellir jour après jour. Il suffit de le vouloir . Aidez-Moi ;;; !

Journée de la Violence faite aux femmes ...

« L'humanité serait depuis longtemps heureuse si les hommes mettaient tout leur génie non à réparer leurs bêtises, mais à ne pas les commettre. »

George Bernard Shaw

Journée de la Violence faite aux femmes ...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Féministes, «hommanistes»... Soyons humanistes avant tout (comme certains photographes que l'on croit mépriser par ce qualificatif) !
Répondre
G
Oui ce mot résume tout bien sûr ! Soyons humanistes, soyons humains ensemble puisque ce corps nous porte ici, nous verrons bien après si nous pourrons faire mieux ...<br /> Merci Dominique de votre passage et du cadeau de ce mot qui m'échappait hier soir , dans l'émotion :)