Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades avec Marie-Christine Grimard

Aime la vie et le partage d'émotions, et danse avec elles en mots et en images, pour que le chemin vers les étoiles soit toujours bleu.

Hiver

Hiver .. morte saison, de blanc, de beige

Saison mortelle d'ennui et de noirceur

Qui distille son gel sur la plaine

Endort les oiseaux et les coeurs

Eteint les couleurs, sous la laine

D'averses de brumes et de neige.

                                                                                                                     Photo Michel Jànos

Photo Michel Jànos

Dans le bassin des Tuileries,
Le cygne s'est pris en nageant,
Et les arbres, comme aux féeries,
Sont en filigrane d'argent.

Les vases ont des fleurs de givre,
Sous la charmille aux blancs réseaux ;
Et sur la neige on voit se suivre
Les pas étoilés des oiseaux.

.........Fantaisie d'hiver (Théophile Gautier)

Hiver

La neige à travers la brume
Tombe et tapisse sans bruit
Le chemin creux qui conduit
À l'église où l'on allume
Pour la messe de minuit...

Paul Verlaine

Hiver

« On voudrait avoir ce courage des oiseaux en hiver. »
de Françoise Lefèvre

"We would have the courage of birds in winter. '
Françoise Lefèvre

Photo Johnny Nordskag

Photo Johnny Nordskag

« Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges. »
de Khalil Gibran

"The flowers of spring are winter's dreams recounted in the morning, at the table of the angels. '
Khalil Gibran

Hiver

« Quelle flamme pourrait égaler le rayon de soleil d’un jour d’hiver ? »
de Henry David Thoreau
"What flame could match the sunshine of a winter day? '
Henry David Thoreau

Hiver

Février, coeur de l'hiver.

Les frimas du matin glacent les paysages alentour. Il faut sortir et se jeter dans l'athmosphère gélée, alors qu'il serait si doux de rester sous sa couette. Tout au long de ce mois, la brume cachait le ciel, et il fallait deviner les branches dénudées au sommet des arbres du jardin. Ce matin, un pâle soleil tente de traverser le brouillard, mais si peu ébouissant que je peux le défier du regard. Il éclaire les haies d'une lueur orangée, qui me réchauffe le coeur, virtuellement.

Je pars pour mon travail, mais en m'installant dans ma voiture, je ne peux détacher mon regard du spectacle qui m'éblouit. Le givre a déployé ses dentelles sur les vitres de ma voiture, découpant l'espace de lamelles scintillantes. En arrière plan se détache l'ombre noire des arbres du talus, sentinelles sombres, tentant de résister à la lumière du matin. J'attrape cet instant de lumière, et je l'enfouis au fond de mes souvenirs, pour éclairer la journée qui viendra, d'une invincible chaleur, tout au coeur de l'hiver...

Photo Marie-christine Grimard

Photo Marie-christine Grimard

February, the middle of winter.

The morning frost freeze the surrounding countryside. Must go out and throw in the atmosphere jelly, then it would be so sweet to stay under his duvet. Throughout this month, the fog hid the sky, and you had to guess the bare branches at the top of the trees of the garden. This morning, a pale sun tries to penetrate the mist, but so little that I can dazzling face down. It illuminates the hedges an orange glow that warms my heart, virtually.

I go to my work, but installing me in my car, I still can not take my eyes off the spectacle that dazzles me. Frost has deployed its lace on the windows of my car, cutting the strips esde glitter. In the background stands the dark shadows of the trees slope, dark sentinel, trying to resist the morning light. I caught this moment of light, and I buried deep in my memories, to illuminate the day wich will come, an invincible heat, at the heart of winter ...

Photo Marie-Christine Grimard

Photo Marie-Christine Grimard

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article